mercredi 8 mai 2013

où on voit que Giotto était favorable au mariage pour tous

Comble de la madamedekeravelitude (hybride entre bravitude et madamedekeravel-attitude) : trouver des erreurs dans Télérama !

La première erreur trouvée est un peu grossière (du coup je me demande si je vais pas m'abonner à t*lé Z).
Dans son N° du 27 avril (le sourire de Rober Redford en couverture ne m'a pas fait perdre tous mes moyens...) l'article sur Giotto annonce fièrement : "Giotto, peintre du quatrocento". Mais tu n'es pas sans ignorer qu'en italien, quattrocento veut dire "les années mille quatre cents" et donc notre XVe siècle. Pour Giotto (1267 - 1337), il a peint au début de notre XIVe siècle, donc au début du trecento italien (tu suis ?).

La deuxième est plutôt une faute de frappe (ou une faute de lecture dirait monsieur de K, qui trouve que j'ai du mal à me remettre en question). Je lisais un article très intéressant sur la langue yiddish (spéciale dédicace à Ariana Lamento). Je me disais in petto que le destin de la langue yiddish avait quelque parenté avec celui de la langue bretonne. En moins dramatique quand même pour le breton. Mais si j'ai bien compris, la désaffection de toute une génération pour la langue bretonne après guerre n'est pas sans rapport avec la collaboration de groupes nationalistes bretons avec les allemands.
Et là, je tombe sur cette phrase qui dit que "il redonne des ailes au yiddish, dont la tradition littéraire séculière est jeune puisqu'elle ne remonte qu'à la fin du xixe". La fin du xixe ??? du ksikseu ? késako ? 
Bien sûr, toi tu as compris de suite, il s'agit de la fin du XIXe (siècle) ! Mais quand même, ça désarçonne un peu...
Ça m'a fait penser à une blague de mon grand-père (on est histrions de grand-père en petite-filles dans cette famille) : quand on allait se promener à Paris, il me demandait si je voulais aller avenue George Vé. Et il disait ça bien avant le sketche des inconnus et son Louis croix vé bâton.

Peinture : Le baiser de Juda, fresque de Giotto dans la chapelle Scrovegni, 1303-05
Photographie des trompe-l'oeil de l'avenue George V piquées

18 commentaires:

  1. l'hôtel George Vé, Brel l'a fait ça bien avant les inconnus...

    RépondreSupprimer
  2. alors là je suis vert de rage je suis passé il y a peu av geortge V et n'ai point vu le trompe l'oeil bon d'accord j'ai un double alibi : il faisait nuit et je prenais en photo qq vitrines de magasins pour faire plaisir à ma maman (qui aime ce genre de choses et qui ne peut pas se déplacer)
    il va falloir que j'y retourne entre deux cours du congrès

    RépondreSupprimer
  3. Moi aussi, je sais traquer la faute. Il manque un "d" à ton deuxième yiddish. :d

    Tiens, je parle breton chez moi aussi, ces jours-ci.

    RépondreSupprimer
  4. Marie >> ah oui ! c'est dans la 2e version de "les bonbons", je ne connaissais pas cette version

    Zigmund >> non, n'y vas pas ! c'était en 2007 ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Berthoise >> ooosssscour ! ! ! je le savais pourtant que j'avais intérêt à être irréprochable sur cet article-là... Je corrige de suite !

    RépondreSupprimer
  6. ou l'art d'aborder des choz’ sérieuz’ avec le sourire :)

    RépondreSupprimer
  7. Publicité mensongère pour un trompe-l’œil évanoui. En tout cas ça donne l'occasion d'aller en visualiser d'autres et de garder l’œil ouvert pour en dénicher de nouveaux.

    RépondreSupprimer
  8. Mime >> merci de ton passage ici mademoiselle !

    Zoë >> comment ça publicité mensongère ? mais pas du tout ! je proteste ! ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Mes petits élèves ont chanté une berceuse en yiddish pour le jour de commémoration de la shoa (yom hashoa), la majorité des deux cents personnes présentes ont chanté avec nous, en pleurs.

    RépondreSupprimer
  10. Je ne connais pas de blaques moi... C'est quoi des blaques?

    Bon, je ne jette pas trop la pierre (Pierre), mes textes doivent être truffés de fautes de lecture...

    RépondreSupprimer
  11. Ben, là, c'est surtout Judas qui est pour le mariage pour tous... tu vois, on ne s'en sort pas...

    RépondreSupprimer
  12. Ben alors! Où t'es passée ? Encore plus fainéante que moi ou bien ?

    RépondreSupprimer
  13. fainéante... fainéante... je réfléchis, c'est tout ! ;-)

    RépondreSupprimer
  14. salut. Louis croix vé bâton. Je ne connaissais pas ce sketch, mais rien que ça me fait bien rire.

    RépondreSupprimer
  15. monsieur Choule >> ça me fait plaisir de vous voir chez moi !

    Berthoise >> nan, je réfléchissais 😉

    RépondreSupprimer